• Post author:
  • Post category:blog

Haut potentiel : Un fonctionnement atypique du cerveau !

Aujourd’hui, on reconnait enfin l’existence des personnes à Haut Potentiel et donc de la douance. A tort on pourrait penser que tous leur réussi et pourtant ils vivent en décalage avec leur environnement. Avant de poursuivre, je vous recommande de lire l’article sur « L’intelligence émotionnelle et le développement du cerveau » ainsi que de visionner la vidéo associée à l’article. Je vous invite à regarder une vidéo sur Youtube qui est un peu long mais nécessaire pour expliquer les différences entre les cerveaux gauches et les cerveau droits, « les hauts potentiels » : Titre :

La douance adulte, une force handicapante – Fabrice Bak – Mensa France

Durée: 3h08(2h30 de présentation + 30 min de questions) Présenté par le psychologue cognitiviste Monsieur Fabrice BAK.

Les quelques points abordés

  • Le décalage de la construction de la pensée
  • Une phase d’involution !
  • L’observation, la construction du faux-self
  • Notre propre identité
  • Le concept d’effort
  • Les méthodes pour ne plus penser
  • C’est un enfant comme les autres !
  • De l’enfant à l’adulte
  • Avoir une vision
  • Les dangers liés au manque de connaissance de soi
  • La reconstruction
  • Les adultes et les dangers thérapeutiques
  • Saisir le moment présent
  • Faire du stratégique
  • Prêt pour le départ ?

Le décalage de la construction de la pensée

Les personnes à Haut Potentiels ne peuvent pas lâchez prise. Tout d’abord, ils sont toujours en alerte, font preuve d’anxiété et d’empathie. Ensuite, ils ont des sensations d’être différents. Enfin, ils sont à la recherche d’une vérité absolue.
Enfant Normal (Cerveau Gauche) Enfant Haut Potentiel (Cerveau Droit)
Naissance à 2 ans : Famille Nourricière. Naissance à 2 ans : Famille Nourricière.
De 2 à 7 ans : Famille Éducative. Vers 4 ans : Fin de la Famille Éducative.(car il y a beaucoup d’apprentissage autonome)
De 7 à 12 ans : Famille Pédagogue. Vers 6 ans : Fin de la Famille Pédagogue.
De 12 à 18 ans : Famille Guide. Dès 7 ~ 8 ans : Ces enfants recherchent une Famille Guide et des personnes relais pour grandir.
De 18 ans jusqu’à la fin de vie : Famille Réflexive.
Les enfants à Haut Potentiels vont tester la cohérence du cadre. Ils vont très rapidement en percevoir les limites. Ce qui aura pour conséquence de créer beaucoup d’anxiétés. Ils ne font pas d’opposition aux adultes lors de l’adolescence. Ce qu’il faut comprendre c’est que la crise d’adolescence est différente chez le Haut Potentiel car elle est intériorisée.
J’ajoute que : L’enfant à Haut Potentiel recherche un adulte guide. Il ne s’oppose pas à l’adulte il s’oppose au cadre qui est inadapté, incohérent. Exemple : « Fais ce que je te dis mais ne fais pas ce je fais ! » Cela nous permet de comprendre que l’adulte qui dit ça est en premier lieu incohérent. Il comprend que ce qu’il fait n’est pas bien pour lui ou/et pour les autres. Pourtant il est tiraillé entre ces paroles et ces actes.

Une phase d’involution !

Il affirme que nous sommes rentrés dans une phase d’involution dont les personnes perdent des fonctions cognitives. Ce qui fait qu’on remarque de plus en plus les personnes à Haut Potentiel. Le système pédagogique suit également cette involution. Les structures cognitives apparaissent plus tardivement et certaines n’apparaissent pas du tout. Ce qui a pour conséquence que le cerveau ne connecte pas l’information. La problématique c’est quand l’enfant se construit lui-même. Car il va trouver et puiser dans ses propres ressources pour grandir et faire face à beaucoup d’angoisses et d’anxiétés.

L’observation, la construction du faux-self

Il précise que l’adolescent Haut Potentiel non diagnostiqué est fréquemment victime de maltraitance. La pire des insultes est « tu es un intello ! ». Cela peut engendre le retrait social. Car on lui dit avec instance que cela se passe dans sa tête mais en réalité cela provient du cœur. Au final il est confronté au fait qu’il ne peut pas être aimé pour ce qu’il ait. Il va donc développer la stratégie du faux-self pour montrer une fausse identité qui pourra être apprécié et intégrer le groupe. Le faux-self sera confronté et brisé lors de la relation amoureuse. En effet la personne Haut Potentiel doit se révéler à soi pour s’ouvrir à l’autre.

Notre propre identité

Il se pose beaucoup de questions sur le monde mais surtout comment ils fonctionnent les autres ? Est-ce que je dois me conformer aux regards des autres ? Pour la construction de la bonne identité il faut :
  • La conscience de soi.
  • L’image de soi : des messages positifs permettent un très bon développement.
Le dénigrement attaque l’image de soi. C’est aux parents d’atténuer en parlant si cela se produit en extérieur.
  • L’estime de soi : C’est la conséquence du jugement que l’on porte sur soi-même, son discours intérieur. Cela permet d’avoir un bon équilibre psychologie. De plus il pourra s’engager dans une véritable relation d’amour.

Le concept d’effort

Le système Judéo-chrétien assimile la récompense à l’effort. Les personnes à hauts potentiels réussissent sans effort et ce n’est pas reconnu « car s’il n’y a pas d’effort donc ils ne doivent pas avoir de mérite ! ». La question qui est souvent posé est « Est ce que tu préfères te faire avoir par le système ou avoir le système ? » Forcément l’adolescent rentre dans ce jeu, et progressivement il va être amené à exploiter correctement ces capacités et combler ces lacunes. Ainsi il pourra bypasser le système. Naturellement le Haut Potentiel va chercher à mettre du sens non pas sur l’effort comme le préconise le système mais comment je peux être plus efficace.
Un petit éclaircissement sur la notion d’effort. L’effort c’est l’énergie qui constitue nos actions dans un résultat souhaité. Cependant quand l’effort n’est pas suffisant on parle de persévérance qui est un ensemble d’actions soutenues. La définition de la folie, c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents. – Albert Einstein

Les méthodes pour ne plus penser

Pour faire face aux conséquences émotionnelles sur leurs affects, les adolescents ont recours à différentes méthodes pour ne plus penser. Malheureusement cela peut se retrouver aussi à l’âge adulte :
  1. Premièrement ils passent beaucoup de temps sur les jeux vidéo(c’est la méthode la plus soft).
  2. La seconde solution consiste à s’anesthésier le cerveau avec l’alcool et le cannabis.
  3. Enfin ils identifient un problème, ils se créent ce problème pour eux-même et ils sont piégés par ce problème car leurs pensées vont trop vite trop loin.
Il dénote la fragilité de ces enfants.

C’est un enfant comme les autres !

Les parents peuvent avoir peur de la répétition de leur histoire pour leur enfant. C’est pour cela que le test est le point de départ. Il est comme les autres et il va vivre comme les autres même sur le plan sentimental. De plus il est important de lui parler pour mettre des mots sur ces émotions. Enfin il est très sain d’exprimer la colère. On sort de soi quelque chose de négatif. Quand on évoque quelque chose quand elle se passe c’est bien. À un niveau adulte cela peut faire peur. Parce ce que les personnes à Haut Potentiel ont un scanner affectif qui leur permet de voir l’état émotionnel de l’autre. La difficulté est de se déconnecter de la personne. Il ne va pas vous parler, c’est à vous à lui parler. « La richesse d’une société c’est la différence mais pas l’égalité. » La normalisation est la cause de la souffrance. Il faut le protéger des problèmes familiaux. Il peut se sentir à l’origine des souffrances familiales et donc culpabiliser. On a une idéologie très particulière qui peut le plus peut le moins. Cependant les personnes à Haut Potentiels ne fonctionnent pas comme ça. En premier lieu, ils ont besoin de complexité. De plus ils ne s’épanouissent que dans l’affection et la liberté. Ils sont très pertinents. noté qu’ils n’ont pas de problème d’attention mais ils sont toujours en état de vigilance. Ils recherchent un guide qui va les amener à avancer, à aller vers les autres. Ils recherchent la sincérité dans une relation avec ces les gens de son âge, l’authenticité. Il faut faire attention aux phrases toute faite : « Une de perdue, dix de retrouvé ! »

De l’enfant à l’adulte

Enfant Haut Potentiel Adulte Haut Potentiel
La curiosité – doute – adulte passif – forte dépréciation d’eux même
L’attention sélective – manque de persévérance – difficulté de concentration
La créativité -inorganisation
L’insoumission – problème pour travailler en groupe – autorité subit
La sensibilité – angoisse – abandon – dépressif – autoagressivité
Il y a deux domaines dans la pensée qui est étroitement en adéquation :
  • la sphère affective (liée aux expériences),
  • la sphère cognitive.
Les structures-mères
Strutures-mères Sphère Affective Sphère Cognitive
1) La décentration La capacité de prendre en compte le ressentie des autres. La capacité de prendre en compte différent point de vue.
2) La généralisation La capacité à identifier les mêmes ressenties sur des situations différentes. Le transfert de compétence sur des situations analogues.
3) L’anticipation La protection contre des attaques anxiogènes trop fortes. L’anticipation des conséquences de ces actions.
4) L’inhibition Mettre à distance ces intérêts par rapports à ceux d’autrui. Sélection d’une stratégie par rapport à une autre.
(Structure centrale )La classification Hiérarchisation des émotions et des ressenties. Regrouper des objets suivants leur ressemblance et organiser des stratégies de raisonnement.
Il explique la notion de sentinelle à travers l’association de la décentration et l’anticipation. Le problème est que la sentinelle surveille pour éviter qu’il se passe quelque chose. Hors la problématique est que nous sommes dans une société dont l’échelle de valeurs est la réaction. « Si on a une réaction cohérente c’est qu’on est fiable ! » Ce qui peut engendrer le burnout. La personne sentinelle est sentinelle sur son environnement mais pas sur elle-même.

Avoir une vision

Ensuite il cite le film The Social Network sur Mark ZUCKERBERG comme étant une personne qui a vu quelque chose. Il fait référence au Loup de Wall Street, en disant qu’a un moment donné il a perçu la faille d’un système dont il a exploité. Ce sont des personnes qui perçoivent des choses, car leurs pensées sont cohérentes et logiques.

Les dangers liés au manque de connaissance de soi

Il est important de se connaître. Sinon il y a le risque de l’errance thérapeutique qui engendre une auto-agression de manière narcissique. Cela engendre un ascenseur émotionnel(up and down). L’hypersensibilité peut être amenée à générer avec beaucoup de difficulté une bonne image de soi et une bonne représentation de soi. La conséquence est que cela favorise la rencontre avec le pervers narcissique :
  • vampire affectif,
  • dépourvu d’émotions,
  • dispose aussi d’un scanner affectif pour détecter les failles narcissiques chez l’autre,
  • maître du déguisement.
La constitution du couple, les trois phases :
  • l’attraction : se présenter à l’autre comme étant ce qui est attendu grâce au scanner affectif
  • la cohésion : il va assoir son emprise, il cherche à créer du brouillard, à activer le syndrome de l’imposteur chez le HP, le but étant de le lobotomiser.
  • la coercition : le but est de mettre en place la manipulation, le pervers narcissique est apparemment parfait et rejette la faute sur la proie.
Les sentinelles sont moins soumises aux pervers narcissiques.

La reconstruction

Chez le HP le système de classification persiste. S’il n’est pas utilisé, il s’atrophie. Il faut remettre en place le régulateur central qui est le système de classification. Il disparaît à cause de l’école. Ensuite il travaille sur la forme de raisonnement suivant le fonctionnement de la personne:
  • L’intuitif (donnée la réponse sans savoir comment il a fait): il a une pensé très fonctionnel.
  • Le déductif : envisager toutes les solutions possibles pour solutionner le problème, il n’a jamais le temps de finir à l’école.
Travailler sur la pensé et le champ des idées car la pensée va trop loin. L’idée est d’apprivoisé ces idées. Quelle sera ta place dans le monde ?

Les adultes et les dangers thérapeutiques

La thérapie psychanalytique est dangereuse pour l’adulte à haut potentiel car il y a le risque de l’errance thérapeutique. Le professionnel pourrait affirmer que cela provient de la personne HP qui a une attitude non positive donc cela conduit inévitablement à l’échec. Encore fois la personne HP a un mode de pensée différent des autres personnes. Par conséquent les outils, les méthodes de psychanalyse sont inadaptés car les pensées vont trop vite, trop loin. De plus chaque personne HP est très singulière. Il y aussi un autre danger thérapeutique pour les adolescents. Elles sont liées aux recommandations des livres à lire. Ces ouvrages parlent de problématique que l’adolescent HP va rencontrer et se refuse de vivre. Alors que l’adulte HP obtient des réponses sur des émotions, des sensations et des expériences.

Saisir le moment présent

Il précise que c’est important de travailler sur l’affect. Il énonce les héritages que nous avons reçus trop tôt :
  • l’anxiété,
  • le stress,
  • les histoires lourdes à porter.
Il parle du fait d’accepter les erreurs parentales. Lorsqu’un parent fait une erreur, il propose d’annuler l’erreur par son opposition. Il est important de remettre en place la colère.

Faire du stratégique

Comment valoriser l’efficacité ? Le stress peut devient stimulant. Réussir à utiliser les règles du système pour soi. Les règles ne sont plus cohérentes :
  • l’école,
  • les médias,
Il n’y a plus de recherche et de réflexions. Réussir à surfer sur le système :
  • analyser vite,
  • rapidement,
  • efficacement.

surfeur

L’objectif chez les adultes est de retrouver de l’assurance, cultivé la capacité d’introversion et du désir d’indépendance. Il évoque l’explication d’un patient sur le problème de notre société. Un ado de 17 ans, le problème c’est le pouvoir : « La terre mais la terre est limitée. L’industrie mais elle s’est développé et elle a eu besoin des banques. Les indicateurs bancaires ont explosé comme à Tchernobyl. L’avenir va changer et il sera dans les mains de ces gens de bonne volonté qui vont agir pour les autres. » Il est à Science Po, à terme il souhaite créer un parti politique.

Prêt pour le départ ?

Il termine sur l’explication de l’une des scènes du film Forest Gump avec Tom Hanks : Quand il court, il court à son rythme. Il est rejoint par d’autres personnes et il court toujours à son rythme et pas à celui des autres. Lorsqu’il court, certaines personnes abandonnent et d’autres le rejoignent. Quand on identifie qui on est, on peut courir à son rythme. Certaines personnes feront un trajet plus long que les autres mais il y aura toujours de nouvelles personnes pour succéder aux anciennes. Naturellement certain vous lâcherez et d’autres viendrons car la NATURE ne laisse jamais du vide.
Pour conclure je pense sincèrement que les différences entre les personnes HP et les autres; c’est que les personnes HP ont conscience du monde et que leurs capacités sont éveillées. Alors que les autres sont en sommeils.